Parlons Santé
Addiction

Le vrai-faux de l'addiction

Vous pensez déjà avoir tout lu et entendu sur les addictions ? Faites le test !

Ce texte a été réalisé en collaboration avec les médecins du travail du Ciamt.

CIAMT-parlons-sante-vrai-faux-addiction

" L'addiction, c'est la consommation de substances "

FAUX. L’addiction se définit comme l’impossibilité de renoncer à un comportement dont on connaît les dangers potentiels. Passer ses nuits à jouer en réseau, acheter sans compter sur Internet ou même travailler à l’excès relève donc tout autant de l’addiction que la prise d’alcool, de tabac, de drogues ou de médicaments.

" Nous ne sommes pas tous égaux devant le risque d'addiction "

VRAI. Physiologiquement, le mécanisme de l’addiction repose sur le besoin de dopamine, cette « hormone du bonheur » naturellement libérée par les récepteurs du cerveau sous l’effet du plaisir. Chez certaines personnes, pour des raisons psychologiques, familiales, sociales, voire génétiques, les doses de dopamine « naturellement » produites ne suffisent plus. Elles cherchent alors à stimuler « artificiellement » cette production à l’aide de substances (nicotine du tabac, THC du cannabis, éthanol de l’alcool) ou de mécanismes de récompense.

" Entre le plaisir et l'addiction, il n'y a qu'un pas "

VRAI. Mais c’est quand même un grand pas ! On considère que la frontière est franchie quand le plaisir entraîne une vraie dépendance et menace, à plus ou moins long terme, l’hygiène de vie, la santé et la vie familiale, sociale ou professionnelle.

Le saviez-vous ?

Tous les médecins ont accès à une formation spécifique sur les addictions. Si vous avez des questions, parlez-en librement avec votre médecin du travail du Ciamt.

" L'addiction est sournoise, on ne la voit pas venir "

VRAI. C’est pourquoi l’entourage a un rôle essentiel à jouer. Des tests sont également disponibles (comme sur le site Addictaide.fr) qui permettent une auto-évaluation en toute discrétion. Prendre conscience des risques de sa conduite est important. C’est le premier pas vers la guérison.

" L'addiction, on n'en guérit jamais "

FAUX. Généralistes, médecins du travail ou unités médicales spécialisées dans l’addictologie proposent un accompagnement psychologique, assorti ou non d’un traitement médical. C’est le meilleur moyen de déjouer les pièges de l’addiction et de retrouver le chemin de la liberté.

Pour aller plus loin

> Pour en savoir plus sur la prévention de l'addiction, suivez le guide " Pour ne plus être seul(e) face à l'addiction " d'Addictaide.fr