Parlons Santé
Stress

Comment vivre le stress d'aujourd'hui ?

On entend souvent parler de bon ou de mauvais stress. En réalité, il faut plutôt distinguer « stress aigu » et « stress chronique. Le premier est un état ponctuel que nous rencontrons tous face aux difficultés quotidiennes, tandis que le second correspond à un état persistant, voire permanent, résultant d’une exposition récurrente à des situations de stress sur de longues périodes. S’il est difficile aujourd’hui d’échapper au stress, il est possible d’en limiter les causes et les effets.

Comment vivre le stress d'aujourd'hui ?

Le stress est inscrit dans notre ADN.

C’est sans doute au stress que nous devons la survie de l’espèce humaine, comme toutes les espèces. Notre corps a été programmé pour réagir au danger en sécrétant des hormones, les catécholamines dont l’adrénaline, destinées à accélérer notre rythme cardiaque pour mieux oxygéner nos muscles et nous permettre de gagner en force et en rapidité. Ce processus était essentiel du temps de la préhistoire. Aujourd’hui, la peur des prédateurs a été remplacé par une autre : celle de ne pas y arriver.

Trop de stress a des effets sur notre santé.

Or, l’afflux en continu de catécholamines finit par entraîner des troubles, fonctionnels (sommeil, comportement alimentaire, addictions), physiologiques (maladies cardiovasculaires, endocriniennes…) ou psychologiques (dépressions, repli sur soi, burn-out). Voila pourquoi il est impératif de désamorcer au plus vite les situations stressantes.

" Le stress survient lorsque s'établit un déséquilibre entre la perception qu'une personne a des contraintes que lui impose son environnement et de ses ressources pour y faire face. "

Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail

Le stress, c'est une question d'équilibre.

Le stress se traduit par un déséquilibre perception et moyen. Un moyen de l’éviter consiste donc à rétablir l’équilibre.

Faire face au stress, c'est possible.

En augmentant ses ressources, c’est-à-dire en demandant de l’aide ou en apprenant à déléguer, ou en diminuant ses contraintes, par exemple, en priorisant ses urgences ou en renonçant aux taches les moins nécessaires, en anticipant et pré visualisant les situations critiques.
Il faut aussi apprendre à vivre avec en mettant en place des mécanismes de « défense ». Yoga, méditation, relaxation, sports, musique, câlins… ainsi que toutes les activités favorisant le bien-être et la détente sont bonnes à prendre. Elles aident à contrecarrer les effets des catécholamines et stimulent la sécrétion des endorphines, les fameuses hormones du bonheur.

" Se donner les moyens de mieux résister psychologiquement au stress est utile, mais pas suffisant. Si l'organisme reste soumis à la même pression, les réactions physiologiques peuvent continuer. "

Céline Vernert, ergonome au Ciamt

Prenez le temps de réfléchir aux causes de votre stress et aux solutions pour les éliminer. Et n'hésitez pas à vous faire aider par un professionnel si vous avez le sentiment de ne plus pouvoir faire face.

Pour aller plus loin

Découvrez le dossier "Stress au travail" (mis à jour le 05/01/2017) de l'Inrs.