Actualités
Audition

JNA : une journée consacrée à la santé auditive

Organisée le 14 mars 2019 sous la direction de l’association JNA, la 22e édition de la Journée nationale de l’audition mobilisera partout en France plus de 3 000 acteurs de la santé et de la prévention pour sensibiliser les Français aux risques induits par le bruit sur la santé et leur proposer des tests auditifs gratuits.

Le bruit, un risque pour la santé
Si l’on connaît bien les effets du bruit sur l’audition, on imagine moins ses effets extra-auditifs impactant la santé globale comme, par exemple, la production d’adrénaline due au stress, les troubles du sommeil ou encore l’augmentation du rythme cardiaque ou de la tension artérielle. Ils sont pourtant bien réels et soulignés dans le dernier rapport, daté d’octobre 2018, de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui recommande notamment la mise en place d’indicateurs à long terme de l’exposition moyenne au bruit et une analyse systématique des données scientifiques, afin de mieux prévoir les effets nocifs du bruit sur la santé.

Bien entendre, un atout forme et santé au quotidien
L’association JNA partage ce constat et ces objectifs. Promotrice d’un vaste programme de santé auditive, elle souhaite motiver les pouvoirs publics à intégrer l’audition dans le suivi de la santé.
L’organisation de la Journée nationale de l’audition est l’occasion de sensibiliser les Français aux effets de la pollution sonore et de les inviter à inclure le suivi de l’audition dans les bonnes pratiques d’hygiène de vie et de santé, au même titre que la nutrition ou la prévention des risques cardiovasculaires.

Les 4 bonnes raisons de faire un dépistage auditif
• « Bien entendre, c’est bien comprendre ». Faciliter l’intelligibilité de la parole contribue à réduire la charge mentale et intellectuelle nécessaire pour décoder les conversations.
• « Faire le point pour repérer ». Les mécanismes de compensation peuvent amener à « se cacher à soi-même » une éventuelle perte auditive. Perte auditive ou manque d’attention ? Seul le test permet d’objectiver la situation.
• « Agir pour être bien avec les autres ». Que le dépistage révèle une bonne ouïe, un traumatisme sonore aigu ou une perte auditive à compenser, dans tous les cas, il est préférable d’agir pour rester en relation avec les autres.
• « Favoriser la bonne santé du cerveau ». Que ce soit pour préserver son capital auditif ou pour compenser la perte de l’audition, le test permet de mettre en place les bonnes pratiques pour favoriser une bonne stimulation du cerveau à tout âge.

Pour aller plus loin

Pour en savoir plus sur la Journée nationale de l’audition

JNA : une journée consacrée à la santé auditive