Nos Savoir-faire
Risques routiers

Vers des déplacements plus sûrs

Ce n’est pas une fatalité ! La sinistralité routière, particulièrement en ce qui concerne les déplacements professionnels, est bien réelle, mais elle peut être combattue grâce à la mise en place d’une démarche de prévention efficace dans l’entreprise.

CIAMT-savoir-faire-deplacements-plus-surs

On ne combat bien que ce que l'on connaît bien

La première étape d’une démarche de prévention du risque routier consiste à faire un diagnostic des déplacements induits par l’activité de votre entreprise. Nous vous conseillons de le réaliser selon la grille d’évaluation élaborée par la Fédération régionale des SIST* d’Île-de-France. Il vous permettra d’établir un bilan de l’accidentologie passée, mais aussi de l’organisation des déplacements professionnels (fréquence, durée, horaires, kilométrage, motifs, personnels exposés), et de sa compatibilité avec une conduite responsable. Ce document pourra être joint à votre Document unique : il sera la base de votre démarche de prévention.

Pour l’entreprise, des réunions d’information

Tous nos centres franciliens proposent des réunions d’information sur les risques routiers au travail. Elles donnent l’occasion d’échanger avec les entreprises du même secteur géographique sur ses spécificités, de rechercher ensemble la pluricausalité des accidents de la route et les moyens d’y remédier. Les plans d’action préconisés s’articulent autour de 4 thématiques :

  • l’organisation des déplacements professionnels,
  • l’entretien de la flotte automobile,
  • la gestion des compétences des salariés,
  • les process de communication en mission.
1ère
L'info qui fâche : le risque routier est la première cause de décès par accident au travail

Pour les salariés, des opérations de sensibilisation

Parce que les idées reçues ont souvent la vie dure, nous pouvons, à votre demande, organiser des opérations de sensibilisation auprès de vos collaborateurs. Lors de ces séances, nous les accompagnons, sans jugement, vers une meilleure prise de conscience des risques de la route et de l’incidence de certains comportements individuels. Au programme :

  • rappel des précautions d’usage, en cas de fatigue ou de prise de médicaments par exemple ;
  • expériences pratiques, comme le port de lunettes reproduisant les altérations de la perception visuelle générées par une alcoolémie excessive.

Parce que la sécurité routière est avant tout une histoire de comportement personnel, la sensibilisation et l’implication des salariés sont la clé du succès de votre démarche de prévention.

Le saviez-vous ?

Le code de la sécurité sociale distingue 2 types d’accidents de travail sur la route :

  • l’accident de mission, lorsque le salarié est encore en lien de subordination avec son employeur,
  • l’accident de trajet domicile-travail.

Tous les deux ouvrent droit aux mêmes réparations pour le salarié, mais les conséquences financières et pénales d’un accident « en mission » peuvent être beaucoup plus lourdes pour l'entreprise : la responsabilité civile et pénale de l’employeur, soumis à une obligation de résultat, peut être engagée.

* Services interentreprises de santé au travail

Pour aller plus loin

Téléchargez la brochure de l’INRS, « Le risque routier, un risque professionnel à maîtriser »