Nos Savoir-faire
Risques routiers

L'automne est là : adaptez votre conduite !

Première cause de décès par accident de travail, le risque routier reste encore trop souvent sous-estimé. Avec l’arrivée de l’automne, il s’agit pourtant de redoubler d’attention sur les routes. Point de situation sur la conduite à adopter et l’accompagnement du Ciamt.

L'automne est là : adaptez votre conduite !

Nombreux sont les salariés qui conduisent dans le cadre de leur travail. Qu'il s'agisse d'une mission, d'un déplacement régulier ou occasionnel, tous s'exposent au risque routier professionnel. « Ce risque est souvent mal évalué, voire non évalué par les employeurs, qui ne pensent pas toujours que prendre la route est considéré comme un acte de travail », expliquent Laurence Cortet, infirmière-IRPP (intervenante en prévention des risques professionnels) au Ciamt, et Monique Petit, THSE (technicienne hygiène et sécurité au travail) au Ciamt. Or, en période automnale, les conditions météorologiques sont souvent peu propices à une conduite sereine et sécurisée. Chaque déplacement doit ainsi faire l'objet d'une vigilance accrue.

Prendre en compte les conditions météo de la saison

Le brouillard et la pluie constituent les principales caractéristiques météorologiques de l'automne. Dangereux en ce qu'ils réduisent terriblement la visibilité, donc la perception des distances et de l'environnement, brouillard et pluie provoquent une hausse des données d'accidentalité de septembre à février. La tranche horaire la plus critique pour le brouillard ? Entre 4 h et 10 h du matin, avec un pic entre 7 h et 9 h.

Conditions météo difficiles : nos conseils

> Entretenir le véhicule : assurez-vous que les pneus sont en bon état et que leur pression est adaptée ; contrôlez le fonctionnement des éclairages.
> Voir et être vu : allumez vos feux de croisement et les feux de brouillard avant et arrière si le brouillard est un peu épais.
> Respecter les limitations de vitesse : en cas de visibilité inférieure à 50 mètres, les vitesses maximales sont abaissées à 50 km/h sur l'ensemble des réseaux routier et autoroutier.
> Augmenter la distance de sécurité : respectez un intervalle de sécurité suffisant avec le véhicule devant vous. Augmentez-le en cas de brouillard ou de pluie, car la distance de freinage s'allonge sur sol mouillé.

Le Ciamt, engagé auprès des entreprises pour une plus grande sécurité

La mauvaise visibilité sur les routes diminue la vigilance, accroît la fatigue et a des conséquences sérieuses sur la capacité de réaction des conducteurs. Pour les entreprises dont les salariés sont sur les routes, « il est indispensable de réaliser l'évaluation du risque en fonction de la réalité de terrain », conseillent Laurence Cortet et Monique Petit.

« Le Ciamt peut réaliser un diagnostic du risque routier chez l'adhérent, à inclure dans son Document Unique. »

Laurence Cortet et Monique Petit

Réunions thématiques, kits de prévention, sensibilisation des salariés aux dangers de la route pour les responsabiliser, etc., le Ciamt intervient à différents niveaux. « Nous attirons l'attention des salariés sur certains points essentiels, notamment les substances psychoactives (alcool, médicaments, drogues) qui ont une influence considérable sur les réflexes au volant. » Ces interventions sont comprises dans la cotisation et adaptées à la situation de chaque entreprise. Elles sont suivies d'une évaluation pour mesurer l'efficacité de l'engagement. « Il faut vraiment penser à évaluer ce risque, concluent Laurence Cortet et Monique Petit. Rappelons qu'avec l'accident de trajet, la route est la première cause d'accident mortel du travail. » Face au danger sur la route, mobilisons-nous tous.